Virginia L.

Poésie. Dessin.

La danse du vent

sans-titre (193)

 

Récompenses : Prix du public au London Film Festival 1997
Prix du public et Prix de la meilleure actrice (Kitu Gidwani) au Festival des Trois-Continents, Nantes 1998
Meilleur film asiatique, Rotterdam 1998

Réalisateur : Rajan Khosa
Scénario: Robin Mukherjee, Rajan Khosa
Acteurs : Kitu Gidwani, Bhaveen Gosain, Roshan Bano, Kapila Vatsyayan, B. C. Sanyal, Vinod Nagpal
Chant : Shweta Javeri, Brinda Roy Choudhuri, Shanti Hiranand

Histoire:

Pallavi, chanteuse ambitieuse de musique hindoue à New Delhi, arrive à concilier les vieilles traditions indiennes avec un mode de vie moderne. Elle est belle, applaudie par le public, admirée par ses élèves et adorée par son mari. Sa mère, musicienne célèbre, continue à lui transmettre son savoir et l’encourage. Mais, après la mort de cette mère, Pallavi sombre dans une crise profonde. Elle perd d’abord sa voix, puis toute son assurance, comprenant que son art n’était qu’imitation. Son seul espoir est Tara, une fillette mystérieuse à la voix magique. Celle-ci aidera-t-elle Pallavi à retrouver Munir Baba, l’ancien maître de sa mère ?

5436_danse-du-vent0

Ce film :

  • Est entre tradition et modernité
  • Parle d’une femme qui doit trouver sa propre voix/voie
  • Traite du rapport mère, maître/ Fille, élève
  • Se demande s’il faut chanter avec son âme. Comme le disait sa mère : « Ton râga n’a pas d’âme ».
  • Est-ce qu’on peut tomber amoureux d’une voix?

sans-titre (192)

Extrait du film:

La musique:

Voilà ce que dit Munir Baba:

Ne cherche pas, c’est la musique qui te trouvera.

Des extraits des musiques du film:

5439_danse-du-vent3

  • Le râga — signifiant attirance, couleur, teinte ou passion — est un cadre mélodique (à ne pas confondre avec les notions de gamme ou de mode) utilisé dans la musique classique indienne. Chaque râga est lié à un sentiment (rasa), une saison, un moment du jour. À titre d’exemple, on estime qu’un râga comportant un ri komal (seconde mineure) et un dha komal (sixte mineure) appartient au groupe sandhiprakasha, correspondant aux moments du lever et du coucher du soleil. Cependant cette théorie du moment, qui guide le choix du râga à utiliser au moment du concert, n’est plus strictement respectée.

S’abandonner à vivre

 

product_9782070144242_195x320

S’abandonner à vivre

Collection Blanche, Gallimard
Parution : 02-01-2014
  • Histoire

– On voyage

-C’est lucide

-C’est cruel

  • Sylvain Tesson nous livre 19 nouvelles où l’ironie, l’humour et la vivacité nous transportent au cœur de l’humanité ordinaire et universelle. A quoi cela sert de lutter dans l’existence. Est-ce qu’il ne vaut pas mieux se laisser porter sans pour autant démissionner?

 

  • L’auteur parle du livre:

Ile de Shitokan. Ile de Giovanni

sans-titre (185)

Histoire:

1945 : Après sa défaite, le peuple japonais vit dans la crainte des forces américaines. Au nord du pays, dans la minuscule île de Shikotan, la vie s’organise entre la reconstruction et la peur de l’invasion. Ce petit lot de terre, éloigné de tout, va finalement être annexé par l’armée russe.

sans-titre (186)

Commence alors une étrange cohabitation entre les familles des soldats soviétiques et les habitants de l’île que tout oppose, mais l’espoir renaît à travers l’innocence de deux enfants: Tanya et Jumpei.

Un film de Mizuho Nishikubo sorti le 28 mai  2014

 

C’est :

  • poétique
  • émouvant
  • historique. Tant qu’à faire, autant ne pas ressortir bête d’un film.

images (83)

Les îles Kouriles sont à l’extrême nord du Japon et à la pointe sud de la péninsule du Kamtchatka séparant ainsi la mer d’Okhotsk de l’océan Pacifique. Elles sont aujourd’hui administrées par la Russie bien que certaines d’entre elles soient revendiquées par le Japon.

Le traité de Saint-Pétersbourg et ses effets sur l’archipel (1875–1941)

Au traité de Saint-Pétersbourg conclu le 7 mai 1875 le Japon cède à la Russie ses droits sur l’île de Sakhaline, où la colonisation russe est largement supérieure à la présence japonaise, mais en échange, récupère 18 îles Kouriles (d’Ouroup à Choumchou) et le droit de commercer le long du littoral de la mer d’Okhotsk. L’archipel des Kouriles en entier fait partie du Japon et est rattaché administrativement à Hokkaidō. Un traité transitoire de neutralité est signé le 13 avril 1941 entre le Japon et l’Union des républiques socialistes soviétiques, tous deux liés à l’Axe par des traités stipulant que chaque signataire respecterait l’intégrité territoriale de l’autre (donc selon le traité de Saint-Pétersbourg de 1875, toujours en vigueur).

La Seconde Guerre mondiale et conquête soviétique de l’archipel

images (84)

Le 5 avril 1945 alors que la défaite du Japon se profilait, l’Union soviétique indiqua qu’elle ne renouvelait pas le traité de neutralité soviéto-japonais de 1941 et que celui-ci devenait en conséquence caduc à compter du 25 avril. Le 8 août de la même année, deux jours après Hiroshima et à la veille de Nagasaki, l’Union soviétique déclarait la guerre au Japon. Le Japon ayant cessé le combat contre les Alliés le 15 août 1945, le commandement japonais donna l’ordre aux garnisons de l’archipel de capituler le 19 août. Mais plusieurs commandants de garnison refusent d’obéir à un ordre qu’ils considèrent comme contraire au Bushido, et la conquête de Choumchou ne s’achève donc que le 31 août en ayant fait 1 567 morts chez les Soviétiques contre 1 018 chez les Japonais. Les îles Kouriles restantes sont progressivement occupées sans combat, de même que la moitié sud de Sakhaline.

imagesYOZ443K4

L’occupation de l’archipel nippon d’après-guerre

images (85)

La population japonaise des Kouriles (environ 17 300 personnes) est déportée au cours de l’année qui suivit la fin de la guerre mondiale. De nombreux civils et tous les soldats sont envoyés dans des camps au Kazakhstan et en Ouzbékistan où les survivants furent considérés comme « Coréens de Russie » et établis à demeure, sans possibilité de retour.

En février 1946, le gouvernement soviétique déclare que les Kouriles font désormais partie du territoire de l’Union soviétique, rendant caduc de fait le traité russo-japonais de 1875. Le Japon sous occupation américaine n’a pas encore la capacité de contester cette annexion. Il n’y a pas eu de traité de paix entre l’Union soviétique et le Japon à la suite de la Seconde Guerre mondiale, et bien que le Japon ait renoncé à tous ses droits sur les îles Kouriles par le Traité de San Francisco en 1951, l’Union soviétique a refusé de signer ce traité nippo-américain mettant fin à la période d’occupation américaine et restaurant l’administration japonaise sur son territoire.

La Guerre froide (1952–1991)

En 1956 est signée la déclaration commune soviéto-japonaise, annonçant la rétrocession au Japon des îles Habomai et Shikotan dans un prochain traité de paix, qui ne sera lui jamais signé. Durant la Guerre froide, les Kouriles ont une grande importance stratégique. L’archipel constitue la première ligne de défense de la Russie continentale. À côté d’une division de troupes terrestres sont stationnés dans les îles environ quarante chasseurs-bombardiers  pouvant atteindre Tokyo.

Le statut de l’archipel aujourd’hui

images (86)

L’ensemble des Kouriles fait aujourd’hui partie de la Fédération de Russie. Toutefois, le Japon réclame toujours les quatre îles Kouriles les plus méridionales (Kounachir, Itouroup, Shikotan et l’archipel des îles Habomai), selon la frontière fixée par le Traité de Shimoda signé par le Japon et la Russie le 7 février 1855, et arguant du fait que le Traité de San Francisco de 1951 (par lequel le Japon renonçait à ses droits sur les Kouriles) :

  • ne précise pas quelles îles exactement comprend la dénomination d’îles Kouriles ;
  • n’a pas été contresigné par l’URSS.

Le gouvernement nippon considère que les quatre îles qu’il revendique sont partiellement des extensions d’Hokkaidō. La Russie se réfère pour sa part à l’accord de Yalta de 1941, qui prévoit la cession des ïles Kouriles à l’URSS en échange de sa participation à la guerre contre le Japon, et considère que le renoncement japonais concerne l’ensemble de l’archipel.

images (87)

Le Japon rétorque que, faute de signature d’un traité de paix avec la Russie, et d’une reconnaissance par la Russie du traité de San Francisco, et compte tenu du caractère arbitraire et unilatéral de la déclaration soviétique d’annexion de 1946, la question de la définition de cette frontière reste un élément négociable avec l’actuelle Russie. Le Japon négocie encore avec elle le statut des populations japonaises (et autochtones aïnoues) des Kouriles expulsées en 1946, afin de permettre leur réinstallation dans l’archipel et son développement économique.

Ces îles offrent un intérêt stratégique majeur pour la Russie : en effet, tant que le Japon les possédait, les bateaux russes n’avaient pas librement accès au Pacifique, d’autant qu’en hiver la mer d’Okhotsk est gelée.

sans-titre (188)

La navigation y est donc très difficile, sauf dans le sud de l’archipel où le climat est plus doux,  facilitant l’accès à celui-ci en toute saison. Enfin, les forces armées de la fédération de Russie restent encore très présentes à Kounachir, celle des îles qui est la plus proche des côtes japonaises. L’intérêt halieutique des Kouriles est un autre enjeu majeur : il concerne l’attribution des zones de pêche environnantes qui étaient très poissonneuses.

 

 

 

 

 

 

Le japonisme

  • Le Japon a commencé à marquer l’imaginaire français et européen dès la seconde moitié du XIXe siècle, en grande partie grâce à la découverte des estampes. Un engouement s’est vite créé pour ces images imprimées qui firent le régal de collectionneurs, inspirèrent les peintres impressionnistes et participèrent à forger l’image d’un Japon idéalisé. A l’origine du mouvement appelé « japonisme » , les estampes reflétaient la vie quotidienne du Japon de l’époque d’Edo, période de paix et de prospérité avant les grands bouleversements de la fin du XIXe et l’avènement du Japon moderne.

sans-titre (182)Madame Monet en costume japonais, Claude Monet

  • Propice à la contemplation et à l’émerveillement toujours renouvelé par le changement des saisons, la nature est une source d’inspiration  considérable dans l’art ou l’artisanat, et se décline en une variété inépuisable des thèmes et de motifs. Flots de rivières ou oiseaux merveilleux en sont ici quelques exemples que l’on retrouve sur les textiles.
  • Les artistes d’estampes de l’époque Edo utilisaient, outre le noir de la chevelure, les rouges, orange, verts bruns lorsqu’il s’agissait  d’intérieurs et de personnages. Les estampes de paysage se paraient de dégradés subtils de rouge-orangé pour l’horizon, de bleus pour le ciel et l’eau, dont le bleu de Prusse, cher à de grands maîtres comme Hokusai ou Hiroshige.

sans-titre (181)Ukiyo-é Hiroshige

Cortège se rendant dans « le quartier réservé » de Yoshiwara, 1850

Voilà ma version:

japonisme

 

 

Destinée

Toute la destinée

Toute ma volonté

Tout mon amour

D’à jamais et pour toujours

 

Sera ma foi

Je le crois

Avec aspérité

Mais sans lâcheté

 

Et puis cette voix

Qui me dit que  c’est

Et sera toi

 

De toute évidence, en silence,

Joins-toi donc à moi

Dans notre regard immense

 

L’analphabète qui savait compter

 

9782258097063_1_75

Publié aux Presses de la Cité

auteur: Jonas Jonasson

81938bd928313337393636383331373739383334

Né en Suède en 1961, Jonas Jonasson, ancien journaliste et consultant pour les médias , est l’auteur du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, son premier roman, qui a connu un immense succès. l‘analphabète qui savait compter.

HISTOIRE

« Statistiquement, la probabilité qu’une analphabète née dans les années 1960 à Soweto grandisse et se retrouve un jour enfermée dans un camion de pommes de terre en compagnie du roi de Suède et de son Premier ministre est d’une sur quarante-cinq milliards six cent soixante-six millions deux cent douze mille huit cent dix.
Selon les calculs de ladite analphabète. »

 

Tout semblait vouer Nombeko Mayeki, petite fille noire née dans le plus grand ghetto d’Afrique du Sud, à mener une existence de dur labeur et à mourir jeune dans l’indifférence générale. Tout sauf le destin. Et sa prodigieuse faculté à manier les nombres. Ainsi, Nombeko, l’analphabète qui sait compter, se retrouve propulsée loin de son pays et de la misère, dans les hautes sphères de la politique internationale. Lors de son incroyable périple à travers le monde, notre héroïne rencontre des personnages hauts en couleur, parmi lesquels deux frères physiquement identiques et pourtant très différents, une jeune fille en colère et un potier paranoïaque. Elle se met à dos les services secrets les plus redoutés au monde et se retrouve enfermée dans un camion de pommes de terre. A ce moment-là, l’humanité entière est menacée de destruction.
Après le succès mondial du Vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire, Jonas Jonasson nous livre une comédie tout aussi explosive que la première. Il s’y attaque, avec l’humour déjanté qu’on lui connaît, aux préjugés, et démolit pour de bon le mythe selon lequel les rois ne tordent pas le cou aux poules.

Un vrai plaisir à lire car:

  • C’est un livre astucieux, très riche, qui mélange humour (grâce à ses personnages croustillants) et géopolitique
  • Il nous fait voyager: Afrique du Sud, Israël, Chine et Suède.
  • Le tout permet de mieux faire découvrir la Suède.

Café littéraire 1

Quand des personnes curieuses se réunissent, voilà ce qui en ressort:

  • Dostoïevski et Les frères Karamazov

Il y a le père, Fiodor Pavlovich, riche, malhonnête et débauché, et ses trois fils légitimes: Mitia, impulsif, orgueilleux, sauvage; Yvan, intellectuel, raffiné, intransigeant; Aliocha, sincère, pieux, naïf. Et puis il y a le fils illégitime, Smerdiakov, libertin cynique vivant en serviteur chez son père. L’un d’eux sera parricide.

Roman complet et flamboyant, Les Frères Karamazov rassemble une intrigue policière, plusieurs histoires d’amour, des exposés théologiques et métaphysiques éblouissants et des personnages inoubliables déchirés par leurs conflits intérieurs. Sans doute le chef-d’oeuvre de Dostoïevski. C’est l’occasion de réfléchir sur les citations suivantes:

J’ai foi dans le peuple et je suis toujours heureux de lui rendre justice, mais sans le gâter en aucune façon.

A mon avis, point n’est besoin de détruire, il suffit d’anéantir dans l’humanité l’idée de Dieu, voilà pour commencer ! […]

 

  • Puis un hommage à Michel-Ange avec

Pietra viva de Léonor de Récondo:

Michelangelo, en ce printemps 1505, quitte Rome bouleversé. Il vient de découvrir sans vie le corps d’Andrea, le jeune moine dont la beauté lumineuse le fascinait. Il part choisir à Carrare les marbres du tombeau que le pape Jules II lui a commandé. Pendant six mois, cet artiste de trente ans déjà, à qui sa pietà a valu gloire et renommée, va vivre au rythme de la carrière, sélectionnant les meilleurs blocs, les négociant, organisant leur transport. Sa capacité à discerner la moindre veine dans la montagne a tôt fait de lui gagner la confiance des tailleurs de pierre.
Lors de ses soirées solitaires à l’auberge, avec pour seule compagnie le petit livre de Pétrarque que lui a offert Lorenzo de Medici et la bible d’Andrea, il ne cesse d’interroger le mystère de la mort du moine, tout à son désir impétueux de capturer dans la pierre sa beauté terrestre.
Au fil des jours, le sculpteur arrogant et tourmenté, que rien ne doit détourner de son œuvre, se laisse pourtant approcher : par ses compagnons les carriers, par la folie douce de Cavallino, mais aussi par Michele, un enfant de six ans dont la mère vient de mourir. La naïveté et l’affection du petit garçon feront  resurgir les souvenirs les plus enfouis de Michelangelo.
Parce qu’enfin il s’abandonne à ses émotions, son séjour à Carrare, au cœur d’une nature exubérante, va marquer une transformation profonde dans son œuvre. Il retrouvera désormais ceux qu’il a aimés dans la matière vive du marbre.

  • Puis la découverte de la Finlande avec

– Jean Sibelius, né le 8 décembre 1865 à Tavastehus, dans le grand-duché de Finlande et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää  est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l’un des Finlandais qui symbolisent le mieux la naissance de l’identité nationale finlandaise, bien qu’il soit suédophone.

220px-Sibélius_1889-90

-Et le Kalevala

Le Kalevala de 1835

 
 

Le Kalevala est une épopée composée au XIXe siècle par Ellias Lönnrot, folkloriste et médecin, sur la base de poésies populaires de la mythologie finnoise transmises oralement. Il est considéré comme l’épopée nationale finlandaise et compte parmi les plus importantes œuvres en langue finnoise. Une première version, publiée en 1835, fut suivie en 1849 d’une édition considérablement augmentée qui comprend environ 23 000 vers. Le Kalevala est une sorte de patchwork, obtenu par l’assemblage de poèmes populaires authentiques recueillis entre 1834 et 1847 dans les campagnes finlandaises, notamment en Carélie. Ce poème représente la pierre angulaire de l’identité nationale finlandaise. Cette épopée a influencé bon nombre d’artistes finlandais.

BORGEN

Bon, O.K., c’est la première fois que je parle d’une série mais là, elle vaut vraiment le coup.

 

7584972,property=imageData,CmC=6271880,CmPage=6271896,CmStyle=6268394,v=1,CmPart=com.arte-tv.www

Borgen est une série danoise en trente épisodes créée par Adam Price et ses coscénaristes Jeppe Gjervig Gram et Tobias Lindholm et diffusée entre 2010 et 2013 sur DR1. En France, la série a été diffusé sur Arte.

Synopsis

« Borgen », le château de Christiansborg à Copenhague.

Borgen (« le Château ») est le surnom que les Danois donnent au siège du Parlement et aux bureaux du premier ministre, situés au château de Christiansborg à Copenhague.

6281694,templateId=scaled,property=imageData,height=235,v=1,width=415,CmPart=com.arte-tv.www

Chef du Parti centriste intègre au caractère bien trempé, Birgitte Nyborg devient contre toute attente première ministre. Mais une fois à la tête du gouvernement mais jusqu’où peut-on aller pour garder le pouvoir ? Au fil des épisodes, Birgitte réalise que concilier vie personnelle et vie professionnelle ainsi que ses idéaux et les sacrifices politiques nécessaires n’est pas chose aisée, surtout lorsque l’on est première ministre.

La politique

images (80)

Cette série est intéressante car elle permet de voir la politique intérieure (santé, éducation, énergie, agriculture, prostitution et rivalités politiques) et extérieure du Danemark (Groenland, Afghanistan, Amérique). Cela est tellement ressemblant que le personnage principal de la série, Birgitte Nyborg, peut faire songer à l’actuel chef du gouvernement danois, Helle Thorning-Schmidt, notamment parce que cette dernière est également mère de deux enfants et que la ligne politique de son parti peut, dans une certaine mesure, être assimilée à celle des centristes de la série. Toutefois, selon l’actrice principale de la série, la diffusion de la première saison au Danemark n’aurait pas influencé de manière importante le choix des électeurs lors des élections législatives danoises de 2011, l’actuelle ministre d’État étant déjà pressentie auparavant comme favorite.

La vie privée

L’engagement politique peut avoir des conséquences sur la vie privée (famille et santé) qui est encore plus mise en situation lors de la saison 3. En effet, cette saison est différente des autres car au Danemark, les séries doivent ne pas durer longtemps pour laisser la place à de nouvelles séries. C’est pourquoi la fin de la saison 2 peut ressembler à une fin mais la série a eu un tel succès (environ 1,5 million de téléspectateurs) a fait que Borgen a été prolongé.

images (79)

Relations avec la presse

La série montre les relations que les politiques ont avec la presse. Ils ont comme directeur de communication d’anciens journalistes et contactent directement les chaînes de télévision. En outre, le personnage de Mickael Laugesen, ancien président du Parti travailliste, il est devenu rédacteur en chef de l’Ekspress qui sera pour Birgitte Nyborg Christiansen le principal journal d’opposition. Dans la série, les journalistes ont autant de poids que les politiques. On suit l’équipe de TV1. En outre, Borgen nous permet de voir l’évolution du journalisme et le dictat de l’audimat.

images (81)

Fiche technique

Comédiens Rôles Fonctions
Sidse Babett Knudsen Birgitte Nyborg Premier ministre (saisons 1 et 2)
Présidente du Parti centriste (saisons 1 et 2)
Présidente des Nouveaux démocrates (saison 3)
Famille Nyborg Christensen
Mikael Birkkjær Phillip Christensen Époux de Birgitte Nyborg (saison 1)
Freja Riemann Laura Christensen Fille aînée de Birgitte Nyborg
Emil Poulsen Magnus Christensen Fils de Birgitte Nyborg
 Alastair Mackenzie Jeremy Welsh Compagnon de Birgitte Nyborg (saison 3)
Entourage professionnel de Birgit Nyborg Christensen
Pilou Asbæk Kasper Juul Spin doctor du Premier ministre (saison 1 et 2)
Ancien journaliste (saison 1)
Chroniqueur politique à TV1 (saison 3)
Morten Kirkskov Niels Erik Lund Chef de cabinet du Premier ministre
Équipe de la chaîne TV1
Birgitte Hjort Sørensen Katrine Fønsmark Journaliste à TV1 (saison 1 et 2)
Journaliste à L’Ekspres (saison 2)
Attachée de presse des Nouveaux démocrates (saison 3)
Benedikte Hansen Hanne Holm Journaliste politique à TV1 (saison 1)
Journaliste à L’Ekspres (saisons 1 et 2)
Journaliste à TV1 (saison 3)
Thomas Levin Ulrik Mørch Journaliste à TV1
Søren Malling Torben Friis Rédacteur en chef des journaux de TV1
Ministres du gouvernement Nyborg
Lars Knutzon Bent Sejrø Ministre des Finances (saison 1)
Vice-président du Parti centriste (saisons 1 et 2)
Dar Salim Amir Diwan Ministre du Climat et de l’Énergie (saisons 1 et 2)
Président du Parti de l’environnement (saisons 1 et 2)
Dirigeants du Parti travailliste
Peter Mygind Michael Laugesen Président du Parti travailliste (saison 1)
Rédacteur en chef de l’Ekspres
Flemming Sørensen Bjørn Marrot Président du Parti travailliste (saisons 1 et 2)
Ministre des Affaires étrangères (saisons 1 et 2)
Lars Brygmann Troels Höxenhaven Vice-président du Parti travailliste (saisons 1 et 2)
Ministre de la Justice (saisons 1 et 2)
Président du Parti travailliste (saison 2)
Ministre des Affaires étrangères (saison 2)
Bjarne Henriksen Hans Christian Thorsen Ministre de la Défense (saison 1)
Président du Parti travailliste (saisons 2 et 3)
Ministre des Affaires étrangères (saison 2)
Premier ministre par intérim (saison 2)
Petrine Ager Pernille Madsen Vice-présidente du Parti travailliste (saisons 1 et 2)
Ministre des Affaires sociales (saison 1)
Ministre du Commerce et de l’Industrie (saison 1)
Ministre des Finances (saisons 1 et 2)
Vice-présidente du Parti travailliste (saison 3)
Chefs de parti au Parlement
Søren Spanning Lars Hesselboe Président des Libéraux
Premier ministre (saisons 1 et 3)
Ole Thestrup Svend Åge Saltum Président du Parti de la liberté
Jannie Faurschou Yvonne Kjær Présidente de la Nouvelle droite
Signe Egholm Olsen Anne Sophie Lindenkrone Présidente du Rassemblement solidaire

Matin Brun

sans-titre (175)

MATIN BRUN de Franck Pavloff

Conception et jeu: Franck ADRIEN.

Marionnettes: Emilie Valantin et Sabine Courbière

Durée: 25 minutes

Charlie et son copain vivent une époque trouble, celle de la mise en place d’un régime politique extrême: l’Etat Brun.

Dans la vie, tous deux mènent une existence bien ordinaire: un travail alimentaire,  une vie simple qu’ils ponctuent de petits bonheurs entre bière et belote. Ils ne sont ni des héros, ni des lâches. Simplement, pour éviter les ennuis, ils s’accommodent, tolèrent et  détournent les yeux, pensant qu’ils ne peuvent pas faire grand chose contre ce régime.

« Les autres aussi baissent les bras pour être un peu tranquille non ?… »

quot-matin-brun-quot-quot-sophie-scholl-quot-organise-le-dimanche-8-fevrier-par-cie-novecento-a-lyon-5e-arrondissement-maison-des-passages-images-proposees-par-quot-cie

« Les gouvernements et les grandes puissances de ce monde ont tout intérêt à ce que nous pensions que nous ne pouvons rien changer » – Noam CHOMSKY

  • Cette œuvre de Franck Pavloff est connue mais prend une force supplémentaire grâce au jeu plein de conviction de Franck Adrien et à cette marionnette adéquate pour cette œuvre métaphorique. De quoi donner matière à réflexion surtout en cette période. Cette œuvre est un support pédagogique idéal.

sans-titre (174)

Pour plus d’informations sur la Compagnie Novecento:

http://www.compagnienovecento.fr

 

Erro

 

Le musée d’art contemporain de Lyon organise jusqu’au 22 février 2015 une rétrospective dédiée à l’artiste Erró.

Né en Islande en 1932, Erró, Guðmundur Guðmundsson, vit et travaille à Paris depuis 1958.

400_236_silversurfersagaSilversurfersaga donné par l’artiste au Musée d’Art contemporain de Lyon en décembre 2014

Anticipant les flux continus et infinis d’images et d’informations qui circulent sur les réseaux numériques, Erró s’est, dès le début de son oeuvre, intéressé à la profusion des images et à leur diffusion, inventant des formes de narrations, des grilles de vocabulaire, une grammaire et une rhétorique inédites.

De collages en tableaux, il a ainsi élaboré une sorte d’anti-encyclopédie visuelle et critique de tous les savoirs, pleine de couleurs et de drôleries, d’outrances et d’ambiguïtés, accessible à tous.

PREMIERE EXPOSITION

Elle a lieu à la Galerie Montenapoleone de Milan où il présente la série des Carcasses, peintures nées de l’étude de Léonard de Vinci, Paolo Uccello ou Rufino Tamayo.

images (76)

La figuration expressive pointe  du doigt les diverses formes d’oppression de la société moderne, dénonce la violence dans la paix comme dans la guerre

LE COLLAGE

De 1949 à 1955, il s’initie à la technique des papiers découpés. En 1958, A Jaffa (Israël), il crée ses premiers collages de la série Démasquez les physiciens ou Radioactivity

624

LES MECAS

  •  Les Mecamasks

Il utilise des matériaux de récupération pour réaliser des assemblages et leur donner une signification immédiate.

431

Ils annoncent son travail en 1962 pour les décors du film d’Eric Duvivier: Concerto mécanique pour la folie ou la Folle  mécamorphose comme les Mecadolls, décor erró-ique. Ce sont des « trompe-l’esprit » selon Picasso. Ils tirent leur force poétique et humoristique de la polysémie des éléments qui les constitue.

  • Les Meca-Make-Up

A partir d’illustrations découpées dans des magazines, il compose des collages que, premier entre tous, il entreprend de reproduire en peinture.

sans-titre (167)Madame Picabia

  •  Les Mecadolls

lsr_photo_smallerphoto_1377696675_e19fe35e8e3ce5bd2ac37ca117ca5fc3

Il développe le concept comme la Meca-science, le Mecacours…

images (78)

LA VIOLENCE ET LA POLITIQUE

  • Contre la guerre d’Algérie et du Vietnam

360-scapeFiscscape

Peint pendant la guerre du Vietnam, on voit les parachutistes américains qui se feront manger par les piranhas malgré les tirs.

Mais aussi les conflits Est-Ouest, la Chine, Pol-Pot, Hitler, Sarajevo, l’Irak. Comme dans la série American Interior:

imagesH14Z5NBE

Ou Mao triomphant peint dans différentes situations comme ici:

images9ZHLPEEW

HOMMAGES

  • Peintres

sans-titre (170)The Background of Pollock 1966, 1967

Assemblage dans divers types de mises en pages, des citations visuelles se rapportant aux groupes artistiques ou aux artistes dont il se propose de faire le récit souvent rattaché aux événements socio-historiques qui les ont accompagnés.

  • Poètes

apo350Hommage à Apollinaire.

  • Espace, astronautres 

imagesWV8XNZSWDiane et Apollo, 1975

L’ ANTI-PROCES ET LE SEXE

La toile Flux de Sharpeville asexuée présentée à l’expo Anti-procès III de Milan saisie pour cause d’obscénité comme le grand tableau antifasciste collectif.

images (77)

Il dénonce le massacre raciste qui a eu lieu le 21 mars 1960 à Sharpeville en Afrique du Sud. Le tableau est saisi et sera rendu 50 ans plus tard. En 1969, en réaction à la censure, il peint un tableau 69 en réaction aux 69 positions du tableau. Dans Abolition des races, il prône la liberté sexuelle comme clé de voûte de l’anti-racisme.

sans-titre (169)

LES COMICS

Vers 1963, à New-York, il renonce définitivement à inventer les formes issues de son imagination. Immergé dans le flux incessant des images de la culture de masse, il systématise le procédé qui caractérise son art encore aujourd’hui: accumuler des documents visuels de sources multiples (publicités, bandes dessinées, caricatures, œuvres d’art, dessins érotiques, photographies de presse), les réunir en collages et les transposer.

sans-titre (172)French comicscape, 1985

images6G040P40

http://www.mac-lyon.com

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 26 autres abonnés