L’ Infinito, petit cours de poésie italienne 1

par virginielebrun

Cette poésie italienne du début du XIX ème siècle est très connue et fait partie du patrimoine poétique du pays. De son auteur, Giacomo Leopardi, au XXIème siècle, on retient surtout son recueil I CANTI. Personne érudite, grand travailleur, gravement malade, avec une vision malheureuse de l’ amour, a décrit sa volonté de « cloisonnement ». Le but, nous raconte-il est de « boucher » son horizon pour pouvoir se fondre dans la pensée. Pas de tristesse donc mais juste l’ envie de se retrouver face à soi -même. Ce « naufrage » dans cette mer lui est doux.

Sempre caro mi fu quest’ elmo colle,

e questa siepe, cha da tanta parte

dell’ ultimo orizzonte il guardo esclude.

Ma sedendo e mirando , interminati

spazi di là da quella , e sovrumani

silenzi , e profondissima quiete

io nel pensier mi fingo ; ove per poco

il cor non si spaura. E come il vento

odo stormir tra queste piante , io quello

infinito silenzio a questa voce

vo comparando : e mi sovvien l’ eterno,

e le morte stagioni, e la presente

e viva, e il suon di lei. Cosi tra questa

immensità s’ annega il pensier mio:

e il naufragar m’ è dolce in questo mare 

Publicités