Regardons-nous en face

par virginielebrun

  • Dans les maisons de retraite, quand le personnel voit les petits enfants des personnes âgées, c’ est que celles-ci viennent de mourir. On n’ a jamais le temps ou des choses plus intéressants auxquelles on doit vaquer? Les gens ont, en revanche, du temps pour facebook, twitter … et peu de temps pour téléphoner aux grands-parents. Soyons juste un peu moins égocentrés et pensons à ce qu’ ils ont fait pour nous et essayons de leur rendre un peu en retour. Voilà une petite poésie sur ce thème.

Elle est là, assise

Au coin du feu,

Se met devant l’ écran:

ça lui permet d’ oublier.

A 98 ans, on attend de la visite.

Visite qui ne vient pas.

21 jours sans voir ses enfants.

Le plus cruel, c’ est le dimanche.

Il n’ y a plus de vie le dimanche.

Tout est vide, triste.

Elle se rappelle alors de lui,

Lui qui l’ a accompagnée.

70 ans d’ amour, une éternité.

Même plus besoin de parler.

Ils se comprenaient tout de suite

Elle se rappelle quand on l’ adulait sur scène:

Jeune et pétillante.

Une grande chanteuse, il paraît.

C’ est là qu’ elle l’ a rencontré.

Quand elle l’ a vu, c’ était lui.

Lui seul, elle en était sûre.

« Pourquoi tu m’ as quittée? »

Temps et espace

Publicités