Virginia L.

Poésie. Dessin.

Mois : janvier, 2013

Stopping By Woods on a Snowy Evening

Robert Frost

J’adore cette poésie de Robert Frost, cela parle de la nature et de son attrait. Mais il y a également le côté obscur, profond et « lovely » des bois.

Du coup elle est devenue a seconde poésie préférée en anglais après celle de Lord  Byron. Vous pouvez la retrouver dans mon article Lord Byron and me.

Dites-moi ce que vous en pensez.

Whose woods these are I think I know
His house is in the village I though;
He will not see me stopping here
To watch his woods fill up with snow.

My little horse must think it queer
To stop without a farmhouse near
Between the woods and frozen lake
The darkest evening of the year.

He gives his harness bells a shake
To ask if there is some mistake.
The only other sound’ s the sweep
Of easy wind and downy flake.

The woods are lovely, dark and deep.
But I have promises to keep,
And miles to go before I sleep,
And miles to go before I sleep.

Robert Frost est un poète américain (San Francisco 1876 – Boston 1963) connu pour son association avec la vie rurale. Il publiait déjà des poèmes dans la revue de son école. En 1894, il publia son premier poème: Mon papillon, une élégie. Il étudia à Harvard. En 1912, il partit avec sa famille pour la Grande Bretagne et publia so premier recueil de poésie: Will a Boy.
Lors de la première Guerre Mondiale, il retourna en Amérique et acheta une ferme dans le New Hampshire qui sert de musée à son nom maintenant. Il enseigna l’ Anglais au Amherst College (Massachusetts) et obtint deux prix Pulitzer en 1924 et 1931.

 

Pour un post sur Emerson, cliquez ici

Les 4 accords toltèques

Bonjour,

Pour commencer une bonne année 2013 avec de bonnes résolutions. Je vous propose les quatre accords toltèques.
Ce peuple avait 4 résolutions de base à appliquer absolument. Les voici:
1) Que votre parole soi juste.
En gros, ne pas mentir.
2) N’ en faites jamais une affaire personnelle.
Ne pas prendre la mouche pour rien. Ne pas se sentir blessé de façon personnelle. Prendre les choses de façon objective.
3) Ne jamais partir sur des suppositions.
Pas de « si » mais que des certitudes.
4) Toujours faire de son mieux.
C’ est l’ essentiel même si le résultat n’ est pas super.

Voilà. Etes-vous capables de respecter ces « simples » règles de base?

 

Les Toltèques:

Civilisation de culture mésoamériaine située au Mexique entre 900 et 1 200 de notre ère environ.

250px-Tula_Pyramid_Jaguar

Dickens et l’ Italie

Et oui,l’ Italie rend amoureux, même les Anglais. Voilà ce que Charles Dickens a écrit à propos des Alpes:
« The Alps, stupendously confused in lofty peaks and ridges, clouds and snow, were towering in our path. »

 

Charles Dickens (1812-1870)

Londoniens

Little Dorrit fut son premier roman industriel, Oliver Twist…

A écrit également pour le théâtre, les contes de Noël…

220px-Charles_Dickens_by_Antoine_Claudet,_1852

Ruy Blas

Et oui,
Je continue avec Victor Hugo et une citation d’ une de ses pièces en cinq actes de 1838: Ruy Blas jouée par la compagnie du Théâtre de la Renaissance 

imagesCA1GWJVO
« Je vis avec les loups. Non avec les serpents. »

A méditer et à commenter

L’ homme qui rit

L-Homme-qui-rit_portrait_w193h257
Film de Jean-Pierre Améris

Equipe

Gérard Depardieu: Ursus
Marc-André Grondin: Gwynplaine
Christ Théret: Déa
Emmanuelle Seigner: La Duchesse
Swann Arlaud: Sylvain

Costumes de Olivier Bériot
Musique de Stéphane Moucha
Décors de Franck Schwarz
Photographie de Gérard Simon
Production et distribution d’Europa Corp

Commentaire

Certes, on ne peut résumer une oeuvre philosophique de Victor Hugo en 1h33, certains le reprocheront mais peut-on comparer la littérature au 7ème art? Ce serait pour moi faire une erreur, surtout que le réalisateur a tout de même retenu l’ essence même de l’oeuvre de 1869.
S’il est sélectionné pour la Mostra de Venise, ce n’est peut-être pas pour rien.
La musique, les décors, la photographie et les costumes nous plongent dans un monde aux accents timburtoniens. Les acteurs sont bons avec une mention spéciale à Emmnuelle Seigner parfaite en maîtresse faite femme et Swann Arlaud (Sylvain) qui mériterait des rôles plus importants au cinéma.

1808549_7_ca72_gerard-depardieu-et-marc-andre-grondin-dans-une_1cc04cd5d8851970543a5c4c59bd2b71

On retrouve les thèmes politiques chers à Victor Hugo:

  • Le rapport noblesse-peuple
  • Le rapport politiciens-peuple.

Sans oublier des thèmes philosophiques:

  • La société peut-elle aller au-delà des apparences?
  • L’amour peut-il aller au-delà des apparences et être pur?
  • Quoi faire, quand on a été marqués définitivement dans l’enfance?
  • L’amour pur a-t-il une place dans notre société?

Victor Hugo nous donne sa réponse que l’on peut qualifier de radicale.

Un bon moment de cinéma donc même si les dernières minutes sont grandiloquentes.

chien

All my best wishes