Petite histoire de l’ art contemporain

par virginielebrun

 

Petite leçon sur l’ art contemporain

J’ ai du mal avec l’ art contemporain. Il me fallait comprendre. C’est clair, l’art contemporain rend toujours perplexe depuis sa création avec notamment les questions suivantes:
L’art doit-il être nécessairement beau ?
Pourquoi ? Comment ? Qu’est-ce que l’art contemporain?

Art, beauté, contexte

Certes, depuis longtemps, nous pensons que l’art et la beauté vont de pair mais est-ce que l’on se posait la question à la préhistoire ? Est-ce qu’un masque africain est de l’art alors qu’il faut le considérer avec l’ensemble du déguisement et son contexte « chamanique ». De Platon à Kant, on discerne le sensible de l’intelligible. Est beau ce qui plaît universellement. La beauté est une évidence et n’a pas de concepts. Il n’y a donc pas de sociologie de la beauté or nous savons maintenant que pour comprendre une œuvre il faut la placer dans son contexte. Voilà pourquoi par exemple les Impressionnistes étaient « refusés » à l’époque et ont la côte maintenant et vice-versa pour les Pompiers.

L’arrivée de la photographie

Elle est arrivée vers 1822 on suppose et a tout bouleversé. En effet, à quoi cela sert de faire des portraits ressemblants quand la photographie fait mieux. On va donc se mettre à peindre l’impression que l’on a en nous.

La mort de Dieu

Avant, l’art était la transcendance de la vision verticale de Dieu.
Au XIXe siècle arrive la « mort » avec des opinions comme celles de Nietzsche (penseur du perspectivisme) de Dieu et donc du beau. Ni bon ni mauvais. Il y a des vérités pas une vérité. Il y a seulement des perspectives. Cela laissa la place aux INCOHERENTS.
De 1862 à 1893, ils dynamitent l’art classique, le sérieux de l’époque avec de fausses médailles décernées. En 1892, ils organisent une exposition de gens qui ne savent pas dessiner et vendent tout ! Les titres des œuvres sont croustillants.

Combat de nègres dans une cave pendant la nuit Paul Bilhaud

Combat de nègres dans une cave pendant la nuit, par Paul Bilhaud

En 1892, on expose une paire de bretelles telles quelles de la marque Tour Eiffel!
Place donc à la génération d’après avec un artiste qui a eu le catalogue des expositions des Incohérents et connaissait ce mouvement.
Marcel Duchamp (1887-1968)
En 1914, il expose un ouvre-bouteille.

LHHOQ

Il suffit de lire à haute voix les lettres en bas de cette parodie de la Joconde pour comprendre.
« L’anartiste » invente le Ready made. C’est-à-dire que je prends un objet que je transforme en œuvre d’art. L’art est une chose mentale à sa manière. L’exemple le plus connu est celui de la fontaine. La voici:

fountain
Il a été plus qu’important dans l’art contemporain mais depuis le côté « potache » a disparu au profit de quelque chose de très sérieux. Désormais, on ne plaisante plus avec l’art contemporain. Tous les supports sont utilisables mêmes les excrétions (comme Manzoni qui a utilisé la salive) et ouvrent la voie à une très grande potentialité.
A quoi cela sert de peindre a réalité, certains se lanceront l’abstraction. Certains chercheront à travailler la matière et la lumière atteindre une vision divine. C’est le cas de Kandinsky (1866-1944)

kandinskySUITE

Une voix inconnue de Kandinsky

Résultat : signifiant et signifié sont donc liés.
Même si comme toutes les nouveautés l’art s’est heurté à un moment à une impasse, il sert à réfléchir.

Les artistes du moment

C’est le cas du lapin transgénique (qui s’appelle Alba) d’Eduardo Kac qui se veut une réflexion sur l’art et la société ainsi qu’une alternative à l’altérité. Quand un animal devient support artistique!

lapin transg

Ou encore de Maurizio Cattelan qui nous fait réfléchir sur le bon et le mauvais.

maurizio cattelan La Nona Ora (1991)

La Nona Ora (1991), de Maurizio Cattelan

him de maurizio cattelan

« Him » de Maurizio Cattelan

Quel avenir pour l’art contemporain ?

Il n’est pas prêt à disparaître et le travail, notamment les performances sont intéressantes. Tout est utilisé dont l’audiovisuel. Quels vont être les directions de cet art avec la dématérialisation des supports et internet ?

Que peut-on reprocher à l’art contemporain ?

II faut avant tout, il faut s’éduquer, apprendre à connaître les codes avant de juger mais tout de même

  • On peut peut-être reprocher le côté élitaire, l’art contemporain a du mal à aller chercher le public et on a l’impression que tout se joue entre les mains de quelques galeristes
  • Certains artistes nous donnent l’impression d’imiter leurs prédécesseurs et notamment Marcel Duchamp alors que lui-même disait qu’il fallait casser les codes précédents et innover.
  • La spéculation, on fait et défait la côte de certains artistes. On investit peut-être plus dans l’art contemporain qu’on ne l’aime. Il suffit qu’une personne connue achète une œuvre d’un artiste pour que sa côte grimpe. Certains ont du coup une énorme influence.
  • Le fait que certains utilisent toujours les mêmes procédés sans se renouveler .

Pour un article sur Keith Haring, cliquez ici 

Pour Joseph Cornell

Pour Daniel Firman

Pour Philippe Droguet

Pour Mina Loy

Pour les Nabis

Publicités