Georges Duhamel

par virginielebrun

220px-Georges_Duhamel_1930

(1884-1966)

Médecin, écrivain, poète.
Célèbre grace à la Chronique des Pasquier

Il s’engage dans la première guerre mondiale malgré son problème de vue.

1917, il écrit La vie des Martyrs, un recueil de poésies qui connut un
 un certain succès.

En avril 1918, il publie Civilisation, livre pour témoigner des ravages sur la première guerre mondiale.

1935, il devient académicien à l’académie française
Crée dans sa jeunesse avec Charles Vildrac « l’Abbaye de Créteil »

En 1937, il est élu à l’Académie de médecine.

« Pour travailler, pour faire sereinement une oeuvre, une grande oeuvre, il faudrait ne voir personne, mais alors quelle raison aurait-on de faire une oeuvre? »

Il est passionné de musique. Son fils, Antoine, sera compositeur.

Dans Querelles de famille il critique la TSF et le phonographe car ils empêchent la pratique d’ instruments de musique.

Il fait même des critiques musicales.

François Mauriac en parle de cette façon:

« Chez certains hommes la passion de la musique et toute la poésie est une défense contre la vie […] Ainsi Bach et Mozart protègent Duhamel […]Humain, ce Duhamel, trop humain, il n’ aurait pu supporter la douleur des corps qui souffrent, sans une défense appropriée: la mémoire musicale. »

Publicités