Daniel Firman

par virginielebrun

  • Est un artiste français né à Bron en 1966.Il a fait des études aux Beaux-Arts de Saint-Etienne et Angoulême et a eu l’occasion de participer à des événements prestigieux comme la FIAC ou la Biennale de Venise. On peut voir quelques unes de ses œuvres dans le cadre de son exposition LA MATIERE GRISE au MAC de Lyon jusqu’au 21 juillet. Les relations entre corps et espace , la gravité sont des notions qu’il affectionne et qu’il aborde avec les questions d’équilibre, de poids. Créer l’aide à s’ « abstraire de toute sensibilité ou stratégie formelle ». Il inverse l’intérieur et l’extérieur, apesanteur et gravité tel l’éléphant ci-dessous. L’espace n’est plus une réalité physique mais le support d’une vision. L’animal anticipe un monde qui se tient dans un autre espace, sans gravité. L’ œuvre s’intitule Nasutamanus. Il faut la voir, c’est bluffant.

  • Les appareils électroménagers se font sculptures dans l’esprit du ready made. Daniel Firman utilise les codes de l’art minimal comme les néons et la forme élémentaire du cube. On peut se poser la question: est-ce une critique ou une sublimation des objets de consommation?

imagesCAHDP9G4

  • Avec les gens d’Uterpan, on s’interroge. On entend des souffles, des gens qui courent. Il y a des parois pour cacher, il y a forcément une sorte de frustration, une impression de passer à côté de quelque-chose. Cette œuvre veut exprimer « un intérieur que l’on dévoile« .
  • On peut également croiser ce genre de « personnage ». Souvent des gens des musées, moulés avec de la résine, habillés. Cela interpelle. Vrai ou faux?

imagesCAYG9MNC

Cela suggère la relation espace-corps.

Pour un post sur l’histoire de l’art contemporain, cliquez ici

Pour essayer de comprendre Keith Haring, cliquez ici

Pour un post sur George Brecht, cliquez ici

Publicités