article de Roberto Saviano

par virginielebrun

J’ai découvert cet édito de Roberto Saviano paru dans l’ hebdomadaire L’Espresso du 31 octobre 2013. Il nous dit que l’Italie est dernière au niveau de la capacité de lecture et de compréhension de texte et au niveau de compétence  logico-mathématique.

Les Italiens lisent peu et le gouvernement promet une inversion de cette tendance alors qu’il diminue le budget dédié à l’instruction. Comment former dans ce cas-là des citoyens capables de comprendre, d’évaluer leur société et ceux qui la dirigent? Comment voter correctement? C’est-à-dire avec sa raison et pas avec son ventre.

Cependant, Roberto Saviano nous propose une ouverture:

-Il faut miser sur l’instruction, surtout dans le Sud où elle fait plus défaut

-Ne pas hésiter à employer web et la télé. Si l’on arrive à lire de la poésie à la télé, les ventes du livre augmentent. Utiliser les réseaux sociaux pour conseiller des livres.

IGNORANTI E PERDENTI

Alors voilà, que pensez-vous? Quelle comparaison peut-on faire avec la France?

  • Roberto Saviano

sans-titre (27)

On a tous entendu parler de son livre Gomorra, de son intégrité journalistique. Il est né en 1979 à Naples et il y fait des études de philosophie. Il est influencé par Giustino Fortunato, Gaestano Salvemini, Errico Malatesta, Mikaïl Bakounine, Rocco Scotellaro. Il reçu en 2011 le prix PEN/Pinter International writer of Courage Award. Il collabore à l’Espresso et La Repubblica. Roberto Saviano est publié dans Nuovi argomenti, Lo Straniero, Nazione Indiana, Sud et plusieurs anthologies.

Et bien sûr, il a un compte tweeter et une page Facebook.

Publicités