La Révolution des Oeillets

par virginielebrun

 

 

  • J’ai voulu parler de la Revolução dos Cravos. C’est-à-dire de la Révolution des Oeillets. Pourquoi maintenant le premier mai alors que cela s’est passé le 25 avril? Parce que je me suis rendue compte, en parlant du 40ème anniversaire de cette révolution, que peu de gens connaissent l’affaire.

Avant

  • Parlons d’abord de Salazar qui menait une dictature très particulière, un peu comparable aux autres connues en Europe.  Depuis 1933, il « tenait » ce qu’il appelait O estado novo (L’état neuf). Toujours est-il qu’il ne faisait pas bon de ne pas penser comme lui et que beaucoup de gens ont fui le pays sous sa dictature pour des raisons politiques et/ou économiques. Notamment en France, pays qu’il considérait subversif à ses yeux. Il ne voulait pas que les gens sortent du territoire sinon pour travailler dans les colonies (Angola, Mozambique, Cap-Vert, Guinée Bissau, São tomé-et-Principe). Il y avait la police secrète et militaire, la PIDE, pour surveiller le tout.
  • Les colonies souhaitaient leur indépendance et se battaient. Cela nécessitait beaucoup d’hommes et d’argent. C’était trop pour un pays comme le Portugal.
  • Salazar meurt en 1970 et Marcelo Caetano prend la suite du régime salazariste.

Pendant

  • Cependant, Antonio de Spinola, commandant en chef des forces armées de Guinée, trouve cela absurde, coûteux socialement et économiquement et considère la cause coloniale comme perdue et le signale à Marcelo Caetano qui ne veut rien entendre. L’armée est déjà considérable de la perte des possessions en Inde avec l’opération Vijay.
  • Lors d’un congrès, Antonio de Spinola, s’oppose publiquement. On suppose que le 9 septembre, à Acaçolvas, est créé le MFA. Le mouvement des forces armées. Les forces d’opposition commencent à converger…
  • Ne pouvant plus de tout ça, les gens ont fini par se révolter. La chanson Grândola Vila Morena de Afonso Zeca qui fit un tour par la case prison en 1973 est leur chanson de ralliement. Elle parle notamment de fraternité et de volonté.
  • Ce fut surtout un soulèvement politiquement très à gauche.
  • Pourquoi les œillets? Ce sont les Français qui l’ont appelé comme ça, c’était la fleur de la saison que les fleuristes portugais offraient aux militaires.

Après

  • Politiquement les choses se sont apaisées et politiquement le Portugal a retrouvé un certain équilibre. Même si certains Portugais se demandent de ce qu’ils ont fait de cette révolution. Surtout avec le crise, les départs vers les pays européens ainsi que vers le Brésil et l’Angola. Ces deux derniers pays connaissent une belle croissance.
  • Il y a eu une politique de décolonisation.
Publicités