L’ iroha-uta, poésie japonaise

par virginielebrun

L’iroha-uta ( Chant de l’iroha ), ou plus couramment iroha, désigne la traduction en japonais d’un hymne du Sutra du Nirvana. Il date du XIIe siècle. Il a longtemps utilisé pour l’apprentissage des kanas Il est maintenant utilisé pour l’initiation à la calligraphie et également dans certains théâtres japonais où l’on utilise encore l’ordre des  hiragana de l’iroha pour désigner les rangées de siège. D’auteur inconnu, ce célèbre poème est composé avec la totalité des quarante-sept hiragana, à l’exception du (n)  ultérieur, ainsi que le « Ye » qui est antérieur à l’ère Edo du poème.

Le poème:

iroha_0002

La prononciation

Iro ha nihohe to

Chirinuru o

Wa ka yo tare so

Tsune naramu

Ui no Okuyama

Kyo Koete

Asaki yume misi

Ei mo sezu

 

La traduction:

Les couleurs sont parfumées

Mais pourtant elles disparaissent

Qui peut dans notre monde

rester sans changements.

La haute montagne des aléas,

aujourd’hui j’irai dessus.

N’ayant ni les rêves vains,

Ni l’ivresse du vin.

 

sans-titre (125)

 

Advertisements