Etienne Martin

par virginielebrun

Jusqu’au 16 septembre, le Musée des Beaux arts de Lyon propose une exposition sur Etienne Martin (1913-1995).

images (42)

Le musée a déjà fait une exposition dédiée à l’artiste mais celle-ci est là pour marquer l’acquisition faite par le musée de la sculpture Hommage à Brown (1988-1990). Un véritable totem.

Etienne-Martin_hommage-Brown_AR0048_250-250

En effet, James Jacques Brown était un artiste très proche d’Etienne Martin. Ce qui est intéressant est qu’elle est exposée face à celle-ci, Etienne Martin écrase l’envie et la médiocrité du sculpteur J. Brown:

sans-titre (135)

Il a été formé aux Beaux Arts de Lyon et a enseigné. C’est un hommage à une figure majeure du XXe s. De La Sauterelle (1933) , emblématique des années de formation:

sans-titre (134)

à l’ Ecce Homo (1993),

images (41)

C’est une racine d’oranger avec des chaînes, de quoi voir un Christ supplicié. Le bois est le matériau préféré du sculpteur comme pourrait l’indiquer son œuvre Le Pommier-Homme dont le titre prouve bien qu’il faisait passer l’arbre, le bois avant l’homme.

En passant par le Nautilus, hommage à Jules Verne:

images (43)

et la Pietà (en tilleul, 1945):

sans-titre (133)

L’exposition nous parle de l’artiste amateur d’architecture qui dessinait des plans de sa maison de famille de Loriol et qui avait une vision architecturale de la sculpture comme le montrent aussi ses Etudes pour demeure en fil de fer.

sans-titre (136)

L’œuvre de l’artiste est représentée chronologiquement. Cela témoigne des enjeux de son temps. Avec ses récompenses nationales et internationales, Etienne Martin s’inscrit dans l’histoire de l’art du XXe s. par la liberté accordée au matériau employé et par la diversité de ses inspirations.

 

Publicités