Virginia L.

Poésie. Dessin.

Mois : novembre, 2014

Piero della Francesca et les paysages de la Renaissance

Suite à une conférence, organisée par l’Institut culturel italien de Lyon, de  Rosetta Borchia et Olivia Nesci, voilà ce que l’on a pu apprendre:

Le peintre Piero della Francesca (1415-1492) est un peintre de la Renaissance italienne. Il a été chargé par le duc Federico da Montefeltro de faire des tableaux des paysages de son domaine.

th_20120316091926_8Federicoweb Paysage que l’on retrouve à Ca’ Mocetto.

Map_of_Montefeltro.svg

Entre les provinces de Pesaro-Urbino e Rimini, ce domaine représente, par ses caractéristiques historiques, culturelles et paysagères, un territoire unique en son genre.

Le portrait de Battista Sforza, la femme du duc, offre une vue de Monte Gregorio:

th_20120316091841_0BattistawebBattista Sforza

Quant aux Trionfi (Triomphes) , ce serait plutôt à Pieve del Colle:

th_20120126162904_7ITrionfiweb

Pour San Gerolamo e un devoto (Saint Jérôme et un dévot), Piero della Francesca a choisi à nouveau un paysage de Monte Gregorio:

th_20120102120643_8gerolamo_devoto

Pour La Resurrezione (La Resurrection), c’est la vue de Pugliano Vecchia:

th_20140515181517_8resurrezioneLa Resurrezione

Pour Il Battesimo (Le Baptême), il a choisi le panorama de Petrella Guidi:

th_20140515190841_1Piero_battesimo_di_cristo_04Il Battesimo

Pour La Natività (la Nativité), il a préféré Monte Boaggine:

th_20140515111150_4nativita

C’est ce qu’ont découvert les deux scientifiques Rosetta Borchia et Olivia Nesci après huit ans de travail. Le paysage est resté bien conservé à part l’ écroulement d’une partie de certains rochers. Piero della Francesca était en outre un scientifique et a parfaitement respecté les différentes couches géologiques. A l’époque, les monts étaient couverts de peu de végétation car c’était une petite ère glaciaire de quatre cents ans. Maintenant, cela est couvert d’arbres car cette région est passée d’un climat méditerranéen à un climat subtropical.

Voilà ce que ça donne à présent:

sans-titre (151)

20120112175537-9640_ala vallée du Metauro

les deux scientifiques ont même cherché le paysage que l’on retrouve dans La Joconde pour se rendre compte que c’était fait près du fleuve Sentinello:

0

6

Même si Léonard de Vinci avait moins de goût pour peindre des paysages. Il lui fallait surtout des roches et de l’eau. Et non, la femme qui a posé n’était ni la femme du Signor Giocondo ni Monna Lisa mais Pacifica Brandeani mais chut…

Alors, ça vous donne envie d’y aller?

Pour plus d’informations, vous pouvez lire le livre:

cop

ou aller sur le site:

montefeltroveduterinascimentali.eu

La petite fille de monsieur Linh

sans-titre (150)

Voilà de début:

« C’est un  vieil homme debout à l’arrière d’un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh. Il est seul désormais à savoir qu’il s’appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s’éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l’enfant dort. Le pays s’éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l’horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette. »

 

L’histoire:

Un vietnamien d’un certain âge se réfugie aux Etats-Unis après avoir perdu son fils, sa belle-fille. Pour sauver sa petite-fille, il part avec elle à contre-coeur en Amérique dans un lieu réservé aux réfugiés. S’ensuivent certaines rencontres et des péripéties.

Philippe Claudel soulève quelques questions:

  • Ce livre parle de la perte de repères. Comment quitter son pays, ses odeurs en ne gardant que ses souvenirs?
  • Qu’est-ce que l’amitié?
  • Est-ce que l’on peut vivre si l’on n’ a pas trouvé un sens à la vie, des repères?

L’auteur:

Philippe_Claudel_2013

Philippe Claudel est agrégé de lettres modernes et a consacré une thèse à André Hardellet.  il est maître de conférences à l’Université de Nancy au sein de laquelle il enseigne l’écriture scénaristique. Philippe Claudel a également été professeur en prison et auprès d’adolescents handicapés physiques. Ses principaux romans sont traduits dans le monde entier; son film, Il y a longtemps que je t’aime, a obtenu un grand succès en France et dans le monde. Il intègre l’Académie Goncourt le 11 janvier 2012 au couvert de Jorge Semprun. Il a écrit de nombreuses œuvres dont celle qui traite de la première guerre mondiale: Les âmes grises.

 

En sortant de l’école

Je voulais vous faire partager ce petit parfum d’enfance, ce pur moment de poésie écrit par Prévert. Est-ce que cela vous rappelle des souvenirs poétiques d’enfance? Lesquels?

 

En sortant de l’école
nous avons rencontré
un grand chemin de fer
qui nous a emmenés
tout autour de la terre
dans un wagon doré.
Tout autour de la terre
nous avons rencontré
la mer qui se promenait
avec tous ses coquillages
ses îles parfumées
et puis ses beaux naufrages
et ses saumons fumés.
Au-dessus de la mer
nous avons rencontré
la lune et les étoiles
sur un bateau à voiles
partant pour le Japon
et les trois mousquetaires des cinq doigts de la main
tournant la manivelle d’un petit sous-marin
plongeant au fond des mers
pour chercher des oursins.
Revenant sur la terre
nous avons rencontré
sur la voie de chemin de fer
une maison qui fuyait
fuyait tout autour de la terre
fuyait tout autour de la mer
fuyait devant l’hiver
qui voulait l’attraper.
Mais nous sur notre chemin de fer
on s’est mis à rouler
rouler derrière l’hiver
et on l’a écrasé
et la maison s’est arrêtée
et le printemps nous a salués.
C’était lui le garde-barrière
et il nous a bien remerciés
et toutes les fleurs de toute la terre
soudain se sont mises à pousser
pousser à tort et à travers
sur la voie de chemin de fer
qui ne voulait plus avancer
de peur de les abîmer.
Alors on est revenu à pied
à pied tout autour de la terre
à pied tout autour de la mer
tout autour du soleil
de la lune et des étoiles
A pied à cheval en voiture et en bateau à voiles.