Piero della Francesca et les paysages de la Renaissance

par virginielebrun

Suite à une conférence, organisée par l’Institut culturel italien de Lyon, de  Rosetta Borchia et Olivia Nesci, voilà ce que l’on a pu apprendre:

Le peintre Piero della Francesca (1415-1492) est un peintre de la Renaissance italienne. Il a été chargé par le duc Federico da Montefeltro de faire des tableaux des paysages de son domaine.

th_20120316091926_8Federicoweb Paysage que l’on retrouve à Ca’ Mocetto.

Map_of_Montefeltro.svg

Entre les provinces de Pesaro-Urbino e Rimini, ce domaine représente, par ses caractéristiques historiques, culturelles et paysagères, un territoire unique en son genre.

Le portrait de Battista Sforza, la femme du duc, offre une vue de Monte Gregorio:

th_20120316091841_0BattistawebBattista Sforza

Quant aux Trionfi (Triomphes) , ce serait plutôt à Pieve del Colle:

th_20120126162904_7ITrionfiweb

Pour San Gerolamo e un devoto (Saint Jérôme et un dévot), Piero della Francesca a choisi à nouveau un paysage de Monte Gregorio:

th_20120102120643_8gerolamo_devoto

Pour La Resurrezione (La Resurrection), c’est la vue de Pugliano Vecchia:

th_20140515181517_8resurrezioneLa Resurrezione

Pour Il Battesimo (Le Baptême), il a choisi le panorama de Petrella Guidi:

th_20140515190841_1Piero_battesimo_di_cristo_04Il Battesimo

Pour La Natività (la Nativité), il a préféré Monte Boaggine:

th_20140515111150_4nativita

C’est ce qu’ont découvert les deux scientifiques Rosetta Borchia et Olivia Nesci après huit ans de travail. Le paysage est resté bien conservé à part l’ écroulement d’une partie de certains rochers. Piero della Francesca était en outre un scientifique et a parfaitement respecté les différentes couches géologiques. A l’époque, les monts étaient couverts de peu de végétation car c’était une petite ère glaciaire de quatre cents ans. Maintenant, cela est couvert d’arbres car cette région est passée d’un climat méditerranéen à un climat subtropical.

Voilà ce que ça donne à présent:

sans-titre (151)

20120112175537-9640_ala vallée du Metauro

les deux scientifiques ont même cherché le paysage que l’on retrouve dans La Joconde pour se rendre compte que c’était fait près du fleuve Sentinello:

0

6

Même si Léonard de Vinci avait moins de goût pour peindre des paysages. Il lui fallait surtout des roches et de l’eau. Et non, la femme qui a posé n’était ni la femme du Signor Giocondo ni Monna Lisa mais Pacifica Brandeani mais chut…

Alors, ça vous donne envie d’y aller?

Pour plus d’informations, vous pouvez lire le livre:

cop

ou aller sur le site:

montefeltroveduterinascimentali.eu

Publicités