Le japonisme

par virginielebrun

  • Le Japon a commencé à marquer l’imaginaire français et européen dès la seconde moitié du XIXe siècle, en grande partie grâce à la découverte des estampes. Un engouement s’est vite créé pour ces images imprimées qui firent le régal de collectionneurs, inspirèrent les peintres impressionnistes et participèrent à forger l’image d’un Japon idéalisé. A l’origine du mouvement appelé « japonisme » , les estampes reflétaient la vie quotidienne du Japon de l’époque d’Edo, période de paix et de prospérité avant les grands bouleversements de la fin du XIXe et l’avènement du Japon moderne.

sans-titre (182)Madame Monet en costume japonais, Claude Monet

  • Propice à la contemplation et à l’émerveillement toujours renouvelé par le changement des saisons, la nature est une source d’inspiration  considérable dans l’art ou l’artisanat, et se décline en une variété inépuisable des thèmes et de motifs. Flots de rivières ou oiseaux merveilleux en sont ici quelques exemples que l’on retrouve sur les textiles.
  • Les artistes d’estampes de l’époque Edo utilisaient, outre le noir de la chevelure, les rouges, orange, verts bruns lorsqu’il s’agissait  d’intérieurs et de personnages. Les estampes de paysage se paraient de dégradés subtils de rouge-orangé pour l’horizon, de bleus pour le ciel et l’eau, dont le bleu de Prusse, cher à de grands maîtres comme Hokusai ou Hiroshige.

sans-titre (181)Ukiyo-é Hiroshige

Cortège se rendant dans « le quartier réservé » de Yoshiwara, 1850

Voilà ma version:

japonisme

 

 

Publicités