Antoine Catala, Le jardin synthétique à l’isolement

par virginielebrun

300_199_vue_catala_a

Vous aurez la possibilité de voir cette œuvre si vous vous promenez au Musée d’Art Contemporain de Lyon.

images (89)

Né en 1975 à Toulouse (France), Antoine Catala, formé à Londres (London Guildhall University) vit et travaille à New York (États-Unis). Qu’il s’agisse de ses vidéos-sculptures ou de ses mots d’esprits, Antoine Catala joue avec les imperfections du langage, la physicalité des images et leur caractère tactile. La télévision et internet sont parmi les sources d’inspiration du travail d’Antoine Catala, qui en reproduit les mécanismes en les détournant à des fins poétiques. Délibérément, l’artiste y trouve de nouvelles possibilités de lier le réel, l’image et le langage.

imagesBM4MMG8G

 

Le jardin synthétique à l’isolement:

  • Avec cette pénombre, ces éclairages colorées, ces arbres, ces plantes, ces rochers mais aussi son habillage sonore à l’aide de chants d’oiseaux, cela nous invite à nous installer ou à marcher.
  • Les figures en suspension, les écrans animés, les signes gravés, les phrases entrecoupées avec une voix de robot incitent à déchiffrer, observer.
  • Le jardin synthétique à l’isolement met en scène ce langage non verbal que les personnes qui en sont privées utilisent notamment les enfants autistes.
  • Ici, cependant, cela véhicule une nouvelle expression. Le langage fait corps avec les éléments de synthèse. L’œuvre fait appel à plusieurs registre de perception.
  • Message positif: même s’il est question d’isolement, de nature artificielle, de difficulté à se faire comprendre, la communication est bien là.
  • C’est juste dommage que l’on ne puisse pas interagir avec les voix et les écrans. C’est un peu frustrant même si c’est sûrement le but du jeu.
  • Et vous savez quoi? Cette œuvre a été produite et acquise par le macLYON!

En voilà une nouvelle…

imagesZDD3U74Q

Pour voir d’autres articles:

Erro

L’art moderne brésilien

Motopoétique

La biennale d’art contemporain, Lyon 2014

Philippe Droguet

Daniel Firman

 

 

 

 

 

 

 

Publicités