Big man Japan

par virginielebrun

sans-titre (212)

Big Man Japan (Dai Nippon-jin, 大日本人) est le premier long-métrage du réalisateur japonais  Hitoshi Matsumoto, sorti en 2007. Il s’agit d’une parodie de films de kaijū (monstres géants).

HISTOIRE

L’histoire se présente comme un reportage consacré à Masaru Daisatō (Hitoshi Matsumoto), un marginal japonais détesté de ses voisins.

images (101)

On découvre qu’il est régulièrement appelé par le gouvernement pour combattre des monstres géants. Pour cela, il doit « cuire » comme il dit en se rendant dans une centrale électrique où il se transforme en géant. Une fonction qui a perdu tout prestige : son attachée de presse l’oblige à se financer grâce des publicités peintes sur son corps. Une série de fiascos contre des monstres particulièrement grotesques achève de le décrédibiliser.

sans-titre (213)

La fin du film se présente différemment avec un décor en carton-pâte et des costumes rappelant la série télévisée des années 1960 Ultraman : une famille de super-héros américains. C’est une sorte d’habitude pour Matsumoto que l’on voit entre autre dans son film Symbol. Une façon d’utiliser à sa façon ses influences américaines.

images (100)

AVIS

Ce film est touchant, caustique, drôle avec un emploi particulier des couleurs… Il montre une société vénale (par l’intermédiaire de l’agent) qui n’accepte pas les différences. Matsumoto peut également se montrer sensible quand il aborde le thème de la famille. Incompris, peut-être que sa place est ailleurs…

fl20131006cub

Révélé en France grâce à ses films, notamment Saya Zamuraï, Hitosho Matsumoto est également acteur, chanteur, écrivain et animateur de télévision. A la manière de son prédécesseur Takeshi Kitano. Matsumoto a débuté sa carrière comme amuseur à la télévision. Ses trouvailles visuelles et narratives le placent davantage dans la lignée des surréalistes, des burlesques, voire des artistes Pop-art. C’est un inventeur audacieux et ludique qui fait du cinéma hors piste.

Publicités