Histoire du Japon

par virginielebrun

Le Japon: De la préhistoire à maintenant

Le Japon a développé avec succès une société florissante, moderne et high-tech tout en célébrant les éléments de sa culture traditionnelle.

  • De 13 500 avant Jésus-Christ à 1 200 après Jésus Christ

Les îles japonaises sont habitées depuis plus de 30 000ans. De chasseurs vivant dans des huttes, ils sont passés à des fermiers cultivant du riz et fabriquant des objets en métal. Puis ils ont commencé à construire des installations permanentes  et des tombes élaborées. Vers 500 après J.C. , le bouddhisme et les nouvelles idées de gouvernement furent introduits d’Asie.

sans-titre (246)Sculpture tombale d’un chef vers 500 après J.C.

sans-titre (242)Dans les années 600 après J.C.

  • Japon médiéval: traditions religieuses (de 1 200 à 1 600)

Les premiers textes bouddhiques et  les statues ont été apportés de la Corée dans les années 500. Le bouddhisme reste une part vitale de la vie japonaise aujourd’hui. Il y a également l’adoration des Kamis.

(Le terme kami désigne en japonais les divinités ou esprits vénérés dans la religion shintoïste. Les kamis sont la plupart du temps des éléments de la nature, des animaux ou des forces créatrices de l’univers, mais peuvent aussi être des esprits de personnes décédées.)

sans-titre (240)divinité (bouddhisme) Fudõ (Myõ-Õ, 1 100s)

sans-titre (241)(armure et casque de samouraï; 1 500- 1 800)

(Le samouraï est un membre de la classe guerrière qui a dirigé le Japon féodal durant près de 700 ans.)

  • Période Edo: samouraï, cour et villageois

En 1603 les dirigeants samouraï établirent un nouveau gouvernement militaire dans la cité d’Edo (Tokyo maintenant). L’empereur et sa cour restèrent dans l’ancienne ville de Kyoto.

sans-titre (247)Masque de jeune femme pour le théâtre Nõ (1700-1800)

Masque_de_No_Guimet_271173Nõ, masque de femme émaciée, période Edo.

(Le nô allie des chroniques en vers à des pantomimes dansés avec un jeu dépouillé et codifié. Ces acteurs sont accompagnés par un petit orchestre et un chœur. Constitué fin XIIIe s, le nô unit deux traditions : les pantomimes dansées et les chroniques versifiées récitées par des bonzes errants. Le drame, dont le protagoniste est couvert d’un masque, était joué les jours de fête dans les sanctuaires. Au lieu de narrer une intrigue compliquée, il développe une simple émotion ou une atmosphère. Le nõ a été inscrit en 2008 au patrimoine de l’UNESCO.)

220px-Noh2

sans-titre (243)Portrait d’un villageois (1600-1700)

sans-titre (245)Horloge d’un samouraï avec un socle en laque.

Il fallait quelqu’un pour la mettre régulièrement à l’heure.

  • Quatre voix vers l’extérieur

En 1639, le gouvernement interdit de voyager outre-mer. Il contrôlait les contacts étrangers par l’intermédiaire de quatre portes: Tsushima, Satsuma, Nagasaki et Matsumae. En dépit des restrictions, ces voix permirent de commercer et d’avoir des relations avec l’extérieur.

sans-titre (244) Kakiemon, des éléphants pour l’export (1660-1690)

(Les porcelaines Kakiémon étaient produites dans les ateliers d’Arita durant le milieu du XVIIe siècle. La superbe qualité de ses décorations en émaux était très recherchée en Occident, et fut largement imitée par les producteurs de porcelaine occidentaux. En 1971, cette technique artisanale entra dans la liste du Patrimoine culturel du Japon.)

  • Le Japon moderne: de 1853 à maintenant

En 1868, le gouvernement samouraï a été remplacé par un gouvernement plus moderne au nom de l’empereur Meiji. La cour a été déplacée à Edo qui a été renommé Tokyo. Les estampes, les livres montrent un grand changement politique, culturel et social.

sans-titre (248)Plat en  porcelaine, Dawn, 1992 par Tokuda Yasokichi III

 

 

 

 

Publicités